Presse

Tele Star – 07.12.13

Tele star special nord


La Voix du Nord – 22.08.13

J – 1 mois avant le record du monde du plus gros cornet de frites. Dimanche 22 septembre, l’entreprise hazebrouckoise de véhicules magasins Hedimag tentera cet exploit pour célébrer ses 25 ans. Petit abécédaire pour tout savoir sur cet événement inédit.

A comme animations.- Depuis plusieurs mois Hervé Diers, le patron d’Hedimag travaille sur le programme de cette journée pas comme les autres. Saut à l’élastique, 4 x 4 de course, et même hélicoptère pour les sensations fortes. Pour le côté plus familial, on annonce un concert des Forbans suivi d’un feu d’artifice, des châteaux gonflables pour les enfants, et des animations de partenaires comme la Baraquizz de France Bleu Nord.

B comme Belges.- Ce sont eux qui, pour le moment, détiennent le record du monde. En1985, une entreprise de transformation de pommes de terre réalisait un cornet de 7,8 mètres avec presque cinq tonnes de frites. « Reprenons ce record en France », lançait Hervé Diers, lors d’une présentation de l’événement.

C comme communication.- Pour garantir le succès de l’opération, organisée dans le cadre des 25 ans d’Hedimag, il faut attirer le maximum de partenaires et de participants. Les armes d’Hervé Diers sont nombreuses : site Internet, page Facebook, newsletter, stands dans différentes manifestations comme la braderie de Lille, annonces par le speaker des matches à Bollaert et dès début septembre, « une énorme campagne d’affichage ». Dans les environs d’Hazebrouck, les panneaux annonçant la fête de la Moisson d’Eecke laisseront bientôt leur place à ceux du record du monde.

E comme éplucheurs.- Il y a quelques jours, Hervé Diers annonçait : « 750 éplucheurs sont déjà inscrits sur les 2 000 nécessaires. Sachant que les groupes ne s’inscriront qu’en septembre, je ne suis pas inquiet. » Parmi les bénévoles, de nombreux élus locaux dont le député-maire d’Hazebrouck, le président de la chambre de commerce… En échange de leur participation, gratuite, tous les éplucheurs recevront un couteau, un tablier et un diplôme.

F comme frites.- Pour faire des frites, il faut des pommes de terre. Pour battre un record du monde et faire 5,5 tonnes, il en faut beaucoup. « Négonor va fournir une quinzaine de tonnes, déclassées et destinées au bétail. » Pour atteindre le record, il faudra en utiliser au moins douze. Après l’épluchage, une vingtaine de friteries vont les cuire dans 2 500 litres d’huile pendant vingt minutes et puis elles seront données au bétail, les spécialistes ont donné leur accord, les épluchures iront aux cochons.

G comme « Guinness Book ».- Alors que le record belge n’avait pas été inscrit dans le célèbre Livre des records, celui d’Hazebrouck le sera en cas de réussite. Un huissier, envoyé par le Guinness, sera présent le 22 septembre. Le record figurera dans l’édition 2014, et avant, sur le site Internet.

M comme marche.- Pour attirer le public dès le début de la journée autour d’une activité accessible à tous, des marches sont prévues. « Sur 5 km, ce sera un parcours ludique en ville avec des animations tout au long de la marche, des jeux autour des monuments. Celle de 10 km se prolongera dans la campagne, avec des jeux également. » Hervé Diers précise que les marcheurs ont aussi la possibilité de s’inscrire comme éplucheurs. Pour recruter des participants, des flyers seront distribués ce week-end à la Patate feest d’Esquelbecq. « Ceux qui font la marche de la patate, doivent faire celle de la frite. »

O comme organisation.- Pour son bon déroulement, le record du monde de la frite a besoin de bénévoles. « On en recherche une centaine, qui peuvent aussi être éplucheurs à un moment de la journée. »

P comme personnalités.- Plusieurs « people » devraient participer à ce record du monde, notamment en venant éplucher des pommes de terre. Hervé Diers n’a pas dévoilé leur nom. Pour certaines personnalités en effet, les négociations sont encore en cours. En revanche, il annonce d’ores et déjà que Florent Ladeyn, chef du Vert mont à Boeschèpe et finaliste de Top chef sera présent toute l’après-midi sur le stand d’un partenaire de l’événement.

R comme Restos du cœur.- Pour chaque kilo de frites, l’organisateur va verser 1 € à l’association, soit plus de 5 000 € au total, et les participants pourront faire des dons pendant la journée.

T comme taille.- En cours de fabrication dans les ateliers d’Hedimag, le cornet aura des proportions impressionnantes : « 9 m de long sur 6 m de haut ». Il sera sur un chariot, alimenté par un tapis roulant.

En Pratique

Le record du monde du plus gros cornet de frites se déroulera le dimanche 22 septembre, de 8 h à 20 h, rue de Vieux-Berquin, autour des locaux d’Hedimag. L’accès est gratuit, en dehors de certaines activités.

Pour devenir marcheur, éplucheur, bénévole ou tout cela à la fois, direction le site :recorddelafrite.com pour remplir un formulaire d’inscription. À noter que le nombre d’éplucheurs sera limité à 2 000.

Au programme de la journée : sauts à l’élastique, baptêmes en 4 x 4 de course et en hélicoptère, concert des Forbans, feu d’artifice, animations pour les enfants avec château gonflable, présence de plusieurs personnalités, restauration sur place. Pour les marches (5 et 10 km), départs à 8 h 30, 9 h 30, 10 h 30 et 11 h 30. Le record du monde devrait être homologué vers 20 h.

Voir l’article

 


Le Dauphine – 21.08.13

Record du plus gros cornet de frites : les Français vont-ils détrôner les Belges?

Le record du monde du plus gros cornet de frites sera-t-il détenu par des Français ? Les Belges pour le moment détenteurs du titre feraient bien de surveiller leurs arrières car Hervé Diers, patron de la société Hédimag à Hazebrouck, se lance dans la course. « Reprenons ce record en France », a-t-il sopuhaité pour présenter l’événement qu’il prépare.

La fête aura lieu le 22 septembre, rapporte la Voix du Nord. Et elle promet d’être mémorable. Une panoplie d’animations accompagnera la tentative de battre le record du monde. Le plus gros cornet faisait jusqu’ici 7,8 mètres et comportait presque cinq tonnes de frites.

Pour préparer ce défi, toute la ville est mise à contribution, à commencer par éplucher les patates… « 750 éplucheurs sont déjà inscrits sur les 2 000 nécessaires. Sachant que les groupes ne s’inscriront qu’en septembre, je ne suis pas inquiet», annonçait très sérieusement Hervé Diers à la presse locale. Parmi les bénévoles, de nombreux élus locaux dont le député-maire d’Hazebrouck, le président de la chambre de commerce… Alors que le record belge n’avait pas été inscrit dans le célèbre Livre des records, celui d’Hazebrouck le sera en cas de réussite. Parmi les deux huissiers présents le 22 septembre, l’un sera envoyé par le Guinness. Le record figurera dans l’édition 2014, et avant, sur le site Internet.

Voir l’article


Sud Info – 21.08.13

Citoyens belges, l’heure est grave. Un chef d’entreprise de Hazebrouck, nord de la France, veut marquer le coup pour les 25 ans de son business. Comment ? En établissant le record du monde du plus grand sachet de frites !

On ne le sait pas toujours (mais qu’apprend-on à nos enfants à l’école ?…), mais pour l’heure, c’est toujours la Belgique qui détient ledit record. En 1985, près de 5 tonnes de frites avaient en effet été rassemblées dans un cornet de près de 8 mètres de haut. Derrière cela, une entreprise de transformation de pommes de terre avait réalisé un joli coup de pub (ne parlons pas encore de buzz, ni de marketing viral…).

« Reprenons ce record », s’est dit voici peu Hervé Dies, patron d’Hedimag.

Et hop, la boutade est devenue projet. Et le projet devrait être réalisé le 22 septembre prochain, à Hazebrouck donc.

Une quinzaine de tonnes de pommes de terre seront nécessaires pour fabriquer 5,5 tonnes de frites. Près de 2000 éplucheurs sont attendus pour donner un coup de main. Une fois qu’elles seront taillées, les frites seront réparties entre une vingtaine de friteries qui les feront cuire dans 2500 litres d’huile.

Le sachet fera 9 mètres de long et 6 mètres de haut.

Par contre, déception… : les frites seront données à des cochons. Pas sûr qu’ils méritent ce record, nos voisins…

Voir l’article


L’indicateur – 26.06.13

Pour fêter ses vingt-cinq ans, l’entreprise Hedimag, fabricant de véhicules magasins, veut marquer le coup et faire le buzz en battant le record du monde du plus gros cornet de frites.

 

Hervé Diers, le créateur de la société, donne rendez-vous à tous ceux qui veulent en être le 22 septembre rue de Vieux-Berquin à Hazebrouck.

C’est une idée originale et farfelue dont lui seul a le secret. Pour célébrer les vingt-cinq ans de son entreprise comme il se doit, Hervé Diers s’est mis en tête de battre un record du monde. Et pas n’importe lequel : celui du plus gros cornet de frites. « En tant que fabricant de véhicules magasins et de baraques à frites, je recherchais une idée autour de la frite pour célébrer les vingt-cinq ans de l’entreprise et je suis tombé sur ce record belge du plus gros cornet de frites du monde. Je me suis dit qu’il fallait qu’on le ramène en France et dans le Nord Pas-de-Calais », raconte le dirigeant.

 

Voir l’article

 


La voix du nord – 21.06.13

Hazebrouck : le record du plus gros cornet de frites au monde a besoin de vous !

 

« L’appel du 18 juin pour un cornet de frites, c’estdu jamais vu! » Comme il sait le faire, c’est en grande pompe qu’Hervé Diers, patron d’Hédimag, a lancé mardi (18 juin) le compte à rebours avant le record du monde du plus grand cornet de frites. Un événement organisé le 22 septembre pour les 25 ans de l’entreprise hazebrouckoise de camion magasins. « On a toujours beaucoup communiqué, ça fédère le personnel et ça nous rend populaire. »

 

Pourtant, Hervé Diers l’assure, tenter de reprendre aux Belges le record du monde du plus grand cornet de frites en visant plus de cinq tonnes, « ce n’est pas une opération commerciale pour Hédimag puisque tous les bénéfices seront reversés aux Restos du cœur ». Des bénéfices qui ne viendront pas de la vente des frites du record, « on ne veut pas faire de gâchis alors Negonor nous offre des pommes de terre déclassées qui seront ensuite données au bétail ». C’est d’abord en faisant payer les éplucheurs qu’Hervé Diers compte récolter des fonds, « un euro par kilo, on espère faire 5,5 voire 6 tonnes. Et les gens pourront aussi faire des dons ou acheter des tee-shirts de notre partenaire Le Gallodrome, qui reversera les recettes ». Mais comme « il ne faut pas que ça nous coûte non plus », le patron d’Hédimag a aussi pensé business. Il propose à des entreprises de devenir partenaires de l’événement en achetant des tentes dans le village qui sera implanté rue de Vieux-Berquin.

 

En effet, c’est peu dire qu’il a vu les choses en grand. La rue de Vieux-Berquin sera en partie interdite à la circulation, le terrain de foot sera réquisitionné pour des hélicoptères, « pour des baptêmes mais aussi pour amener des stars, quatre ou six, qui viendront éplucher » et du saut à l’élastique « sur la plus grande grue de France, à 60 m ». Il y aura un chapiteau pour abriter les éplucheurs, « il faut en recruter entre 1 000 et 2 000. C’est la particularité, tout sera épluché à la main », mais aussi dix-huit baraques à frites, mises à disposition notamment par des clients d’Hédimag dont les friteries Sensas. « On aura aussi besoin de cuiseurs. » Hervé Diers table sur une fréquentation de 30 000 personnes, « si le temps est correct ». Un silo à grains habillé d’un cornet contiendra toutes les frites, posé sur une remorque de transport d’engins. « La benne à pommes de terre arrivera la veille par convoi exceptionnel. »

 

« Tout tenter »

 

Ce record, le patron d’Hédimag le voit comme un événement festif et populaire, « il y en a qui m’ont dit ça va être la fête à Neu-Neu.Je ne pense pas ». Et pour qu’il soit aussi familial, une marche de la frite devrait être organisée dès 8 h, sur un parcours de 10 km avec des activités tous les 2 km. Une animation en partenariat avec des associations hazebrouckoises, comme la totalité de l’événement. « Hervé, je serai ton porte-parole aux assemblées générales pour faire participer toutes les associations sportives et culturelles, déclarait mardi Pascal Decoopman, adjoint aux sports de la ville d’Hazebrouck. La Ville ne pouvait pas ne pas être présente, c’est une idée formidable et c’est pour la bonne cause que l’on va aussi aider de façon matérielle. C’est ensemble qu’on va gagner ! »

 

Avant le jour J, Hervé Diers a déjà prévu plusieurs rendez-vous pour faire parler du record. Lundi, l’équipe de France Bleu Nord sera sur la Grand-place d’Hazebrouck, notamment la Baraquaquizz et Pépée le Mat qui présentera sa célèbre Marmite en direct. « J’admire le dynamisme d’entreprise d’Hervé, expliquait l’animatrice qui viendra aussi avec sa marmite le 22 septembre. J’aime les gens aux idées un peu folles, mais sensées. » C’est aussi sur Internet que le succès du record va se jouer avec un site dont le lancement est prévu ce vendredi soir, www.recorddelafrite.com, mais aussi une page Facebook (le plus gros cornet de frite au monde) et un hastag sur Twitter (#recordelafrite).

 

« On espère vraiment réussir à battre le record, on va tout tenter », assurait mardi Hervé Diers. Guiness Book ou pas, il s’enthousiasme à l’idée d’organiser « la plus grande fête qu’Hazebrouck n’a jamais connue ».

 

Voir l’article

 

 


Radio

France Bleu Nord – 18.06.13

Quoi de Neuf Zef ? Le plus grand cornet de frites du monde.

 

Voir l’article

 

 

 

 


Tv

Vidéo officielle du record

 


 

Voir l’article

 

 

 

 


France 3 – 18.06.13

Pour fêter l’anniversaire de son entreprise, un chef d’entreprise hazebrouckois a une drôle d’idée : le 22 septembre prochain il compte mobiliser 1 000 bénévoles pour battre le record du monde du plus gros cornet de frites !

 

5.5 tonnes de frites à éplucher à la main, le défi est lancé !

 

Hervé Diers est le patron de la société Hedimag, qui fabrique à Hazebrouck des véhicules magasins, notamment les fameuses baraques à frites. Ce mardi, il lance un drôle de défi pour célébrer les 25 ans de son entreprise : battre le record le 22 septembre prochain du plus gros cornet de frites.

 

L’événement se déroulera à Hazebrouck, dans la rue de Vieux Berquin où est installé le siège social de son entreprise. Son objectif : constituer un cornet de frites géant de 7 mètres de haut et pesant 5.5 tonnes . Ce record sera certifié par le World Guinness Record. Mais avant cela, Hervé Diers a besoin de réunir 1000 bénévoles le jour J pour éplucher à la main la quantité nécessaire de patates. Pour motiver les troupes, il promet de reverser 1 euro au Restos du Coeur pour chaque kilo de frites.

 

Un record détenu par les BelgesLes inscriptions débuteront le lundi 24 juin, sur le marché d’Hazebrouck, à l’occasion de journée France Bleu de Nord. Le record officieux est détenu par des Belges depuis 1985. La société Van den Broeke-Lutosa, spécialiste de la transformation de la pomme de terre, avait constitué à Leuze-en-Hainaut un cornet haut de 7 mètres 80, contenant presque 5 tonnes de frites.
Hervé Diers n’en est pas à son premier coup d’éclat. Il a déjà participé au Dakar en 2009 dans une friterie mobile. C’est son entreprise qui a également équipé la friterie Momo, rendue mondialement célèbre par le film de Dany Boon, « Bienvenue chez les chtis ».

 

Voir l’article

 

 

 


Wéo

  
Voir l’article